Facebook Twitter RSS

Accueil Kiosque Isère > Actualités > Expositions > La Splendeur des Lesdiguières le Domaine de Vizille au 17e siècle

La Splendeur des Lesdiguières le Domaine de Vizille au 17e siècle

Du 23 juin 2017 au 12 mars 2018 au Domaine de Vizille

En référence à l'Assemblée de Vizille qui s'est tenue dans une salle du château le 21 juillet 1788, la création du musée de la Révolution française dans ce lieu insigne de l'histoire de l'ancienne province du Dauphiné et de l'histoire de France a été décidée en 1983 par son propriétaire, le Département de l'Isère.


La Splendeur des Lesdiguières le Domaine de Vizille au 17e siècle

L'exposition

En référence à l'Assemblée de Vizille qui s'est tenue dans une salle du château le 21 juillet 1788, la création du musée de la Révolution française dans ce lieu insigne de l'histoire de l'ancienne province du Dauphiné et de l'histoire de France a été décidée en 1983 par son propriétaire, le Département de l'Isère. Depuis, dans ses missions, il revient naturellement au musée, en dehors de son thème principal, de mettre en valeur le domaine départemental dans lequel il s'insère.

Paradoxalement, en regard de son importance historique, la création au XVIIe siècle de cet ensemble exceptionnel, monumental autant que paysager, n'a jamais été étudiée jusqu'à présent. Cette démarche de remise en lumière s'inscrit dans un projet culturel plus large autour de l'importance de l'héritage du XVIIe siècle en Dauphiné dans la mouvance de la plus influente famille aristocratique de ce temps. C'est dans cette perspective qu'avec d'autres musées du Département de l'Isère ainsi que l'Université Grenoble-Alpes, une ambitieuse saison Lesdiguières se déroulera à partir de l'été 2017 jusqu'en 2018.

À Vizille, site géographiquement propice à la surveillance d'un important passage alpin depuis l'Antiquité, on assiste à partir de 1600 à la transformation d'une forteresse médiévale déclassée en une grande demeure de plaisance au goût de l'époque avec des décors intérieurs somptueux, dans un écrin naturel tout à fait original incluant non seulement les dimensions d'agrément mais aussi des préoccupations économiques. Initié par François de Bonne dont la personnalité est particulièrement frappante le domaine est parachevé par son petit-fils François de Créqui dans la seconde moitié du XVIIe siècle.

Cependant le destin ultérieur du château aux XIXe et XXe siècles a largement fait disparaître ou occulté ce que fut cette propriété au temps de sa splendeur, d'où la nécessité de restituer cette apogée.

L'exposition en s'appuyant sur les archives, l'iconographie, la cartographie, les traces archéologiques, l'existant, les objets d'art subsistants ou équivalents se propose par une muséographie déambulatoire et dynamique de permettre au grand public qui fréquente le Domaine de Vizille de retrouver et comprendre ce patrimoine qui est le sien au-delà de son apparence et de ses fonctions contemporaines.

Le commissariat scientifique de cette exposition qui donnera lieu à une publication est assuré par Anne Cayol-Gerin, historienne et historienne de l'architecture, responsable du service du patrimoine culturel de l'Isère.
Alain Chevalier, conservateur en chef du patrimoine, directeur du musée de la Révolution française en est le commissaire général.

Le Domaine de Vizille

Il y a près de quarante ans, l'État transférait déjà un des lieux emblématique de l'histoire de France au Conseil général de l'Isère. La responsabilité est lourde d'assurer à la fois l'intégrité d'un tel patrimoine toujours très convoité et de lui donner un sens au service de tous.

Depuis, au fil des décennies, la détermination du Conseil général de l'Isère a transformé le château présidentiel de la III° et de la IV° République en un service départemental, le Domaine de Vizille, site gratuit, largement ouvert au public, espace de détente et surtout de rencontre et de partage de la culture. Parmi toutes les institutions qui expriment l'engagement culturel de notre département, le Domaine de Vizille est sans aucun doute le plus fréquenté, (800 000 entrées dont 60 000 visiteurs du Musée de la Révolution française). Son attrait réside principalement non pas dans son ancienneté qu'il partage avec tant d'autres, mais dans sa diversité complémentaire (parc, château, musée) et dans sa capacité permanente à précéder la modernité.

Par exemple, les études qui sont encore menées aujourd'hui montrent comment, autant que l'emplacement stratégique, le réseau hydraulique situé à proximité du vieil édifice médiéval fut un élément déterminant de l'implantation, au lendemain de la Renaissance, du connétable de Lesdiguières, soucieux des ressources naturelles et de leur utilisation durable, aménageur visionnaire des espaces public de l'ancienne province du Dauphiné dont l'Isère est en grande partie héritière.

Le Musée de la Révolution française installé dans un site où elle est célébrée depuis deux siècles, attire continuellement l'attention du public sur le rapport étroit entre les arts et l'histoire, entre un événement ou une société et sa représentation, invitant à dépasser l'apparence pour percevoir les réalités, les convictions les mythes ou les propagandes qui sous-tendent toutes les images. Cette démarche originale constitue un éveil critique, une invitation à se défier des discours historiques.

Le musée de la révolution française

Aux portes de Grenoble et du massif de l’Oisans, sur la route Napoléon, le Domaine de Vizille réunit sur un même site, un patrimoine culturel prestigieux et un cadre naturel propice à la détente.

Le musée est installé depuis 1984 dans le château situé au coeur du Domaine de Vizille, ancienne propriété des ducs de Lesdiguières (XVIIe siècle), de la famille Perier (1780-1895), puis résidence d’été présidentielle (1925-1960).
Le 21 juillet 1788, l’Assemblée de Vizille, manifestation politique déterminante dans l’amorce des bouleversements de 1789, scella le destin du château, aujourd’hui Musée de la Révolution française.
L’originalité de ce musée est de rendre compte de l’Histoire à partir des oeuvres d’art. Par leur puissance évocatrice, peintures, sculptures et objets d’art permettent de mieux comprendre le contexte artistique et historique de l’époque ainsi que les événements et les acteurs de la Révolution française.

 


Infos pratiques

Domaine de Vizille - Musée de la Révolution française
Place du château - Vizille
04 76 68 07 35

www.domaine-vizille.fr



[19/06/2017]


Soyez le premier à rédiger un commentaire 


Nos nouvelles actualités chaque semaine dans votre boîte mail

PlaneteKiosque sur Facebook

Retrouvez PlaneteKiosque sur ses différentes pages facebook

La page Rhône-Alpes Isère

Facebook PlaneteKiosque Rhône Alpes

La page dédiée à Grenoble et son agglo

Facebook PlaneteKiosque Grenoble et agglo

La page dédiée au territoire du Grésivaudan

Facebook PlaneteKiosque Grésivaudan


Actu

Le petit train de La Mure remis sur les rails !

Le petit train de La Mure remis sur les rails !

Depuis l’effondrement survenu en 2010, le petit train de La Mure ne roulait plus. Détruit pas de violentes chutes de pierre, la voie était hors d’usage et contrainte à la fermeture. Il a fallu près de 10 ans et une nouvelle majorité au Conseil départemental pour faire renaitre de ses cendres un petit train dont tout le monde doutait de sa reprise. C’est un engagement tenu : le petit train de La Mure va être remis sur rails.


>> Loisirs

Administrations
Habitat
Vie quotidienne
Social / Emploi
Santé
Enseignement / Formation
Loisirs
Restaurants / Hebergements
Animations, fêtes
Arts et culture
Concerts, musique
Jeune public
Manifestations commerciales
Manifestations sportives
Santé, Caritatif
Spectacles
Mon compte
Qui sommes-nous ?
Publicité
Nous contacter
Mentions légales
Plan du site

Le guide des stations de montagne ete

iLudik - carré territoire
www.jedonne.org - carré partenaire
BDL - carré partenaire 2015/2016