Facebook Twitter RSS
PA-ISS Emplois- bannière emploi été 2019

Accueil Kiosque Isère > Actualités > Loisirs > Le FC Grenoble Rugby lance son projet Esports

Le FC Grenoble Rugby lance son projet Esports

Depuis deux ans, le FCG travaille sur l’esport et l’intégration de cette nouvelle discipline au sein du club. L’objectif de ce projet est de fédérer autour du FCG de nouvelles pratiques et de nouvelles tendances qui correspondent à nos valeurs et à notre territoire d’innovation.


Le FC Grenoble Rugby lance son projet Esports

Nous avons pris le temps pour trouver l’équipe qui serait susceptible de porter les couleurs de notre club et nous avons trouvé cette perle rare avec Atlas Grenoble. Cette association regroupe une équipe de 6 joueurs évoluant sur le jeu Overwatch. Les premiers partenaires économiques de cette équipe seront annoncés prochainement.

L’arrivée de cette équipe au sein du FCG marque la première étape de notre projet qui à moyen terme, aura pour ambition de devenir un vrai club esportif, comprenant plusieurs équipes évoluant sur plusieurs jeux individuels ou collectifs, comme les plus importantes structures esportives en France et dans le monde. D’autres joueurs devraient intégrer l’équipe FCG eSports dans les prochaines semaines.

Olivier Spaeth, Responsable esport au FCG
« Nous travaillons depuis longtemps sur l’esport. Nous avons aujourd’hui trouvé l’équipe idéale, que nous allons faire grandir. Celle-ci sera pleinement intégrée au club, comme peuvent déjà l’être les Amazones ou le FCG Quad Rugby. Avec FCG Esports, nous souhaitons progressivement grandir, d’abord sur Overwatch, en leur donnant les moyens de progresser et en s’appuyant sur nos équipes de préparateurs physiques, nos diététiciens, etc. Puis, à l’avenir, d’autres équipes, sur d’autres jeux pourront intégrer FCG Esports. »

Héloise Pierre, Manager
« L’équipe Atlas Grenoble s’est rencontrée sur les tournois Overwatch en LAN et au cours de parties amicales au Meltdown Grenoble. En août 2018 nous avons fondé l’équipe avec l’ambition de proposer une line-up 100% iséroise, alors que l’esport se régionalise en France. Pour nous, rejoindre le FC Grenoble Rugby est une formidable opportunité. Le FCG est un club emblématique du sport grenoblois. Aujourd’hui le grand public a parfois du mal à comprendre que nous nous considérions comme un sport, portant je peux vous dire que lorsque je vois les valeurs du FCG (passion, engagement, courage, respect, solidartié, humilité) elles font complètement écho avec ce que nous sommes. Nous voulons porter les couleurs du FCG qui représente notre ville, notre région, nos montagnes. C’est notre région natale, là où tout a commencé. L’équipe trouvera au sein du FCG un appui ainsi qu’une expertise reconnue (préparation physique, mentale, team building...) encore peu présente au sein du milieu esportif, ce qui représente un véritable atout pour son développement.. »

Voici les joueurs qui défendront nos couleurs

Sébastien « GaZz » Poncet
Il débute l’esport sur Halo où il atteint les championnats de France. En tant que fan de FPS (jeu de tir rapide à la première personne), il se tourne rapidement vers Overwatch à sa sortie, et après avoir appartenu à plusieurs structures, il fonde avec ses compagnons de jeu l’équipe Atlas Grenoble. Il occupe le poste de DPS (poste de tir contre les lignes ennemies).

Raphaël « Serenz » De Castro
Il passe de nombreuses années sur la scène pro de World of Warcraft avant de passer sur les FPS comme Counter Strike. Après une première expérience professionnelle sur Overwatch, il rejoint le projet Atlas. Réactif et précis, il fait des postes de tir de précision comme les snipers sa spécialité.

Romain « Yiol » Giraud
Il joue en compétition depuis ses 13 ans, en commençant sur Call Of Duty : Modern Warfare. Attiré par la richesse et la diversité d’Overwatch, il se spécialise sur le poste de healer, en adéquation avec sa réflexion et sa persévérance (rôle placé sur les lignes arrières, qui soigne les personnages postés à l’avant du front).

Jonathan « Twinky » Ly
Il étudie l’anglais et le japonais afin de commercer à l’international. Il s’intéresse à l’esport tout d’abord en tant que spectateur et suit attentivement les performances d’équipe comme SKT Telecom (League of Legends). La venue d’Overwatch l’encourage à passer de l’autre côté de la scène. Il rencontre les autres futurs membres de l’équipe lors du tournoi Meltdown City Clash et, les rejoint pour tenir le second poste de healer.

Julien « Pancake » Ciancio
Il termine ses études en 3D VFX et animation, et s’entraîne sur Overwatch dès la sortie du jeu, attiré par le riche univers graphique de Blizzard (éditeur d’Overwatch). D’un naturel calme et serein, il occupe le post de tank, première ligne du combat face aux adversaires, personnage résistant chargé de protéger ses compagnons d’armes.
Maxime « MadMax » Boucherba
Il termine ses études en psychologie et est passionné de jeux vidéos depuis l’enfance. Cumulant plusieurs titres sur les jeux Nintendo (Smash Bros, Mario Kart), il entre dans l’univers de Blizzard par Starcraft II avant de s’investir pleinement sur Overwatch. Il occupe le second poste de tank, et apporte un soutien défensif ferme à son équipe.

Managers

Héloïse « Nausicaa » Pierre
Elle se familiarise avec l’esport au sein de la franchise des Meltdown esports bar, avant d’en faire son sujet de recherche de fin d’études, au cours duquel elle rencontre plusieurs futurs membres d’Atlas. Spécialisée dans l’image de marque de l’esport, elle gère la communication de l’équipe ainsi que l’évolution du projet.

Olivia « Yavanna » Durupt
Elle découvre l’esport à travers World Of Warcraft et Overwatch. En parallèle à ses études de comptabilité et des nombreuses expériences en vente, elle manage l’équipe dans son parcours au sein du jeu ainsi qu’au sein du milieu esportif.

Qu’est ce qu’Overwatch ?

Avant tout, Overwatch est un jeu de combat collectif, une notion importante pour faire écho avec le rugby. Overwatch un jeu vidéo de tir en vue subjective, autrement dit un FPS (« first personshooter » : on voit à travers les yeux du personnage que l’on joue), édité par Blizzard. Il est commercialisé depuis le 24 mai 2016 sur Windows, PlayStation 4 et Xbox One. Comme beaucoup de jeux, Overwatch se situe dans un monde néo-futuriste et post apocalyptique et propose un combat manichéen entre bien et mal.

Le mode compétitif du jeu se joue en équipe de six joueurs contre six autres, plus communément appelé « 6v6 ». Les deux équipes s’affrontent dans un lieu différent par match, lieu qu’on appelle des « map ». Celles-ci sont basées sur des décors de lieux réels plus ou moins existants, comme Rialto (Venise), Hollywood (USA), Busan (Corée), Ilios (Mikonos, Grèce), Hanamura (Japon)... Les objectifs des équipes varient selon les maps.

Le jeu comprend actuellement 29 personnages, avec lesquels les joueurs peuvent évoluer. Chaque personnage a une nationalité, des spécificités ainsi qu’une histoire propre. Le choix des personnages utilisés lors d’une partie dépend de la map.

Le jeu comprend trois types de rôle :

  • Les tanks sont les premières lignes, les personnages avec la plus forte résistance aux attaques ennemies. Ils attaquent en retour et disposent également de moyens de défense comme des boucliers pour protéger leurs coéquipiers postés derrière eux. Ce sont des personnages lourds et imposants.
  • Les DPS ou héros de dégâts sont en seconde position, ils traquent, attaquent et éliminent l’ennemi avec les outils et les capacités spéciales à leur disposition. Ils ont les attaques les plus précises et les plus rapides, d’où leur nom DPS (damage per second). Ils ont moins de résistance face aux attaques ennemies, ce qui les force à avoir davantage de mobilité et de légèreté. On y retrouve des snipers, archers...
  • Les supports ou héros de soutien sont en dernière ligne : ce sont des soigneurs. Leur rôle d’attaque n’est que secondaire, ils sont surtout là pour protéger et renforcer leurs alliés : ils les soignent (en leur redonnant des points de vie) et leur procurent des boucliers, augmentent leurs forces. Le rôle de soutien est indispensable à la survie d’une équipe.

Les compétitions

Le jeu compte, depuis mai 2018, 40 millions de joueurs, et a été amplement popularisé par la création de deux tournois d’élite impliquant des équipes de tout pays : la WorldCup, dont les premiers matchs se sont tenus à Paris et regroupant des équipes nationales, et l’Overwatch League. Cette dernière, construite sur le modèle des ligues sportives nord-américaines (avec un système de franchise et sans promotion/relégation), comporte vingt équipes (dont les Paris Eternal en France).

Au niveau inférieur, les Contenders sont une série de tournois professionnels organisés par Blizzard et sont vus comme une ligue de développement pour l’Overwatch League. Ils regroupent 64 équipes dans 8 régions du monde, dont plusieurs équipes « Academy » des franchises Overwatch League. L’Open Division est une compétition ouverte, elle-aussi divisée en région. Elle permet, aux quatre équipes finalistes, d’affronter les quatre plus mauvaises équipes des Contenders dans un tournoi de promotion/relégation : les Trials.

Enfin, de nombreux tournois essaiment partout dans le monde, à l’image de celui qui aura lieu fin avril lors de la Gamers Assembly à Poitiers. L’équipe Overwatch du FCG devraient disputer 8 tournois durant l’année 2019.

Quelques mot sur le eSport

L’eSport est aujourd’hui un domaine en croissance exponentielle et attire de nombreux jeunes (millenials) qui suivent de moins en moins les sports traditionnels, et notamment le rugby.

Plus de 5 millions d’internautes en France sont consommateurs d’esport, (dont 57%, moins de 50 ans) De nombreux clubs sportifs traditionnels se sont associés à un partenaire ou ont créé des équipes esportives (PSG, Schalke 04, Olympique Lyonnais, Besiktas Istanbul, FC Valencia, AS Monaco, etc.). Le FCG est le premier club de rugby à être présent sur Overwatch.



[01/04/2019]


Soyez le premier à rédiger un commentaire 


Nos nouvelles actualités chaque semaine dans votre boîte mail

PlaneteKiosque sur Facebook

Retrouvez PlaneteKiosque sur ses différentes pages facebook

La page Rhône-Alpes Isère

Facebook PlaneteKiosque Rhône Alpes

La page dédiée à Grenoble et son agglo

Facebook PlaneteKiosque Grenoble et agglo

La page dédiée au territoire du Grésivaudan

Facebook PlaneteKiosque Grésivaudan


Actu

Les news éco de l'Isère

Les news éco de l'Isère

Restez informés et retrouvez toutes les news économiques sur Grenoble et en Isère sur la lettre d'information de l'AEPI.


>> Administration

Administrations
Habitat
Vie quotidienne
Social / Emploi
Santé
Enseignement / Formation
Loisirs
Restaurants / Hebergements
Animations, fêtes
Arts et culture
Concerts, musique
Jeune public
Manifestations commerciales
Manifestations sportives
Santé, Caritatif
Spectacles
Mon compte
Qui sommes-nous ?
Publicité
Nous contacter
Mentions légales
Plan du site

Le guide des stations de montagne ete

BDL - carré partenaire 2015/2016